The Swedish Migration Agency logotype

Aide aux personnes qui vivent dans une situation de violence

Hjälp för dig som lever med våld – franska

Toute personne a le droit de mener une vie sans violence et sans oppression, et d’obtenir de l’aide et du soutien. Ici nous expliquons ce que c’est la violence et comment l’Office national des migrations peut vous soutenir si vous vivez dans une situation de violence.

C’est quoi la violence ?

Il existe différentes formes de violence. Nous évoquons ici quelques formes répandues.

Violence physique – pousser, donner un coup de pied, frapper, prendre à la gorge, maintenir ou frapper ou blesser avec des objets ou des armes. La violence physique passive consiste par exemple à ne pas laisser quelqu’un dormir.

Violence psychique – utiliser des mots humiliants, menacer, isoler, exercer un chantage ou un contrôle qui mène à une destruction psychologique de la personne concernée ou que cette personne n’ose pas être la personne qu’elle veut être ou faire ce qu’elle voudrait faire. La violence psychique englobe aussi les menaces indirectes, par exemple menacer de se suicider ou de blesser quelqu’un d’autre. La colère ou l’agressivité d’une personne qui se manifeste dans le langage corporel peut susciter de la peur et être ressentie comme menaçante, ou rappeler à une personne la violence qu’elle a subi autrefois. Cette forme de violence psychique s’appelle aussi violence latente.

Violence sexuelle – obliger quelqu’un qui ne le veut pas, à participer, à faire ou à regarder des agissements sexuels. Par exemple le harcèlement sexuel, être obligé.e de regarder des films pornographiques ou accepter des contacts non souhaités, le viol, mais aussi le sexe par insistance et le sexe de réconciliation non voulu. Acheter du sexe est illégal, même lorsque le paiement est quelque chose de simple, par exemple un téléphone portable, des services ou de l’argent de poche en échange.

Violence matérielle – une personne casse des choses dans la maison, ou elle détruit ou oblige une personne à détruire elle-même des choses importantes. La violence envers les animaux domestiques est également une violence matérielle.

Violence financière – prendre le contrôle de l’utilisation de l’argent par une autre personne, ou ne pas laisser la personne avoir son propre argent, ou l’obliger à prendre un crédit, contrôler l’économie et les biens communs pour augmenter l’isolement, la fragilité et rendre la personne financièrement dépendante.

Négligence – ne pas apporter son aide à la personne qui en a besoin avec la nourriture, les médicaments ou l’hygiène. Par exemple refuser d’aider une personne à sortir du lit ou à manger, ou donner à la personne peu ou trop de médicaments, ou pas les bons médicaments.

Qui peut subir des violences ?

Dans les relations proches entre les personnes, la violence prend souvent différentes formes d’agissements qui peuvent aller des mots à des actes criminels très graves. Souvent la violence ou les menaces sont utilisées comme un moyen de contrôler l’autre personne et l’empêcher de décider pour elle-même. On peut subir plusieurs différentes formes de violence en même temps.

C’est toujours celui qui utilise la violence qui est responsable, et ce n’est jamais la faute de la personne qui la subit. Toutes les personnes ont le droit de mener une vie sans violence et sans oppression, et d’obtenir de l’aide et du soutien.

Pourquoi est-il impor­tant de nous raconter si vous vivez dans une rela­tion violente ?

Vous avez le droit de vivre une vie sans violence et sans oppression. L’aide existe et la première étape est de parler de vos expériences à une personne ou une autorité qui peut vous aider.

Combattre la violence est l’une des missions de l’Office national des migrations. Pour pouvoir le faire, nous avons besoin de savoir si vous vivez ou avez vécu dans une situation de violence. C’est pourquoi il est important de nous raconter vos expériences de la violence, qu’elle ait été subie par vous-même ou que vous l’ayez fait subir à quelqu’un d’autre. Vous pouvez également nous raconter si un membre de votre famille a subi des violences ou a fait subir des violences à une autre personne.

Nous travaillons activement à essayer de déceler si des personnes que nous rencontrons ont vécu dans une situation de violence. Si nous ne vous le demandons pas, il est important que vous le racontiez vous-même pour que nous puissions vous soutenir, vous donner des informations et vous orienter là où vous pouvez avoir de l’aide.

Il peut également être important pour votre dossier à l’Office national des migrations de savoir que vous vivez dans une relation violente.

Vous pouvez avoir de l’aide

Si vous êtes victime d’un acte criminel vous devez contacter la police, même s’il vous paraît difficile d’en parler ou si vous avez très peur. Elle peut vous aider en enregistrant votre plainte et en enquêtant sur l’acte criminel dont vous avez été victime. Si elle estime cela nécessaire, elle peut aussi vous protéger d’une autre façon, par exemple en vous donnant des conseils, une alarme ou en interdisant à la personne qui vous menace de vous contacter. Si vous voulez contacter la police mais que vous ne savez pas comment ou vous n’osez pas, vous pouvez nous en parler, nous vous aiderons.

Si vous subissez des menaces ou de la violence et vous avez besoin de vous cacher, un Centre d'aide aux femmes victimes de violences (kvinnojour), ou les services sociaux peuvent vous fournir un logement protégé. Si vous ne savez pas comment contacter quelqu’un qui peut vous fournir un logement protégé, vous pouvez nous en parler, nous vous aiderons.

Si vous subissez de la violence, des menaces ou des agressions sexuelles

Il peut être difficile de quitter une personne ou la famille et de parler de ses expériences. Mais vous n’êtes pas seul.e. Il y a beaucoup d’organismes qui proposent de l’aide et du soutien pour changer une situation ou pour traiter quelque chose qui s’est passé. Quand vous êtes en contact avec les autorités suédoises, si vous ne comprenez pas ou que vous ne pouvez pas vous exprimer en suédois, vous avez le droit d’avoir un interprète. Voici des informations sur les organismes que vous pouvez contacter :

Les services sociaux

Les services sociaux de la commune où vous êtes inscrit.e à l'état civil.

Les services de santé

Vårdguiden 1177 dispose entre autres d’informations pour les personnes victimes de violences dans leurs relations proches et sur les agressions et le harcèlement sexuel.

Site internet de Vårdguiden 1177 (en suédois)external link, opens in new window

Information sur Vårdguiden 1177 sur la violence dans les relations proches (en suédois)external link, opens in new window

Information sur Vårdguiden 1177 sur le harcèlement sexuel (en suédois)external link, opens in new window

Polisen

Kom till oss est le site d'information de la police sur les actes criminels dans les relations proches (en suédois)external link, opens in new window

Kvinnofridslinjen (service d'assistance téléphonique pour les femmes victimes de menaces, de violence ou d'agressions sexuelles)

Kvinnofridslinjen propose des entretiens de soutien par téléphone 24h/24. Ils peuvent également vous aider en vous donnant les coordonnées des services sociaux, de la permanence des services sociaux ou du Centre d'aide aux femmes victimes de violences. L'appel est gratuit et il n'apparait pas sur la facture de téléphone. Ils peuvent réserver un interprète si vous ne comprenez pas ou si vous ne pouvez pas vous exprimer en suédois. N’oubliez pas que si vous ne voulez pas que le numéro de téléphone apparaisse sur la liste des derniers numéros appelés sur le portable, vous pouvez enlever le numéro de la liste. Numéro de téléphone : 020–50 50 50.

Site internet de Kvinnofridslinjenexternal link, opens in new window

Brottsofferjour (Fédération suédoise des permanences pour les victimes d’actes criminels)

La fédération suédoise des permanences pour les victimes d’actes criminels propose de l’aide aux victimes d’actes criminels.

Site de la fédération nationale de Brottsofferjour (en suédois)(en suédois)external link, opens in new window

Hedersfortryck.se

Il y a sur ce site des informations pour les personnes victimes de crimes d’honneur ou qui veulent en savoir plus à ce sujet.

Site internet de Hedersförtryck.se (en suédois)external link, opens in new window

Si vous avez des enfants

Les enfants ont également le droit de vivre sans violence. La fondation Allmänna Barnhuset et la préfecture d’Östergötland ont tourné plusieurs films pour les personnes âgées de moins de 18 ans sur la violence et sur les organismes auxquels vous pouvez vous adresser pour avoir du soutien et de l’aide. Les films sont sur Youtube.

Commencez par regarder le film « Det är mitt liv » (C’est ma vie)external link, opens in new window

Youmo.se

Youmo.se est un site pour les jeunes de 13 à 20 ans. Vous y trouverez des informations sur le corps, le sexe et la santé.

Site internet de youmo.se (en suédois)external link, opens in new window

Ligne de soutien TRIS

La ligne de soutien TRIS est pour les personnes victimes de crimes ou d’oppression liés à l’honneur.

Site du téléphone de soutien Tris (en suédois)external link, opens in new window

Permanences pour femmes et jeunes filles

Roks et Unizon ont des permanences dans toute la Suède qui proposent du soutien aux jeunes filles et aux femmes.

Site de Roksexternal link, opens in new window

Site d’Unizon (en suédois)external link, opens in new window

Consultations de RFSL Stödmottagning

RFSL Stödmottagning est pour les personnes LGBT victimes de harcèlement, de menaces et de violence.

Site de RFSL Stödmottagning (en suédois)external link, opens in new window

Terrafem

Terrafem a une ligne de soutien téléphonique pour les femmes d’origine étrangère. L’appel n'apparaît pas sur votre facture de téléphone. N’oubliez pas que si vous ne voulez pas que le numéro de téléphone apparaisse sur la liste des derniers numéros appelés sur le portable, vous pouvez enlever le numéro de la liste. Numéro de téléphone : 020 – 52 10 10.

Site internet de Terrafemexternal link, opens in new window

À ceux qui blessent, font peur ou humilient les autres

Pensez-vous que ce que vous faites, c’est faire subir des violences à quelqu’un de votre famille ? Avez-vous l’impression d’avoir des problèmes pour vous contrôler ou pour contrôler votre colère ou vos réactions ? Ressentez-vous que vous dépassez parfois les limites ou avez-vous peur de blesser quelqu’un ? Il est possible de changer un comportement non désiré et il y a de l’aide à avoir.

Les services sociaux

Les services sociaux de la commune où vous êtes inscrit.e à l'état civil peuvent fournir un soutien à ceux/celles qui ont du mal à gérer leur colère et leur agressivité et à ceux/celles qui font subir ou ont fait subir des violences ou des menaces de violence à une personne proche.

Les services de santé

Vårdguiden 1177 a aussi des informations pour les personnes ayant fait subir des violences à des proches et sur les agressions et le harcèlement sexuel.

Site internet de Vårdguiden 1177 (en suédois)external link, opens in new window

Information de Vårdguiden 1177 pour ceux ayant commis des délits sexuels (en suédois)external link, opens in new window

Information sur Vårdguiden 1177 sur le harcèlement sexuel (en suédois)external link, opens in new window

La police

Kom till oss est le site d'information de la police sur les crimes dans les relations proches

Site de Kom till oss (en suédois)external link, opens in new window

Youmo.se

Youmo.se est un site pour les jeunes de 13 à 20 ans. Vous y trouverez des informations sur le corps, le sexe et la santé.

Site internet de youmo.seexternal link, opens in new window

Välj att sluta (Choisis d’arrêter)

Välj att sluta est une ligne de soutien téléphonique pour ceux/celles qui utilisent la violence ou les menaces de violence. Numéro de téléphone : 020 – 55 56 66.

Site de Välj att sluta (en suédois)external link, opens in new window

Last updated: 2020-10-23

Was the information on this page helpful to you?